Connexion Internet Sécurité Site Internet Nom de domaine
Toute l'actualité En vidéo Météo
Nos produits
Aller à l'accueil
Connexion Internet
Sécurité
Site Internet
Création de site internet
Nom de domaine
Actualités
Aller à l'accueil Toute l'actualité
En vidéo
Météo
Blog
Assistance
Un conseiller vous répond au

3420
(appel non surtaxé)

Lexique
.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
W3C : Le sigle W3C signifie World Wide Web Consortium en Anglais. Il s'agit d'un organisme international chargé, entre autres missions, de standardiser et de normaliser la compatibilité des technologies utilisées sur Internet : HTML, XML, CSS, Soap, etc. Le W3C a été fondé en 1994 et regroupe des centaines de membres issus d’entreprises, d'organismes gouvernementaux, d'organismes de recherche... Le W3C émet des recommandations à l'intention des utilisateurs des technologies du web afin de prévoir l'évolutivité et l'interopérabilité du web.
Web 2.0 : Les définitions sur le Web 2.0 sont très nombreuses et parfois contradictoires. Mais, globalement, le Web 2,0 est censé symboliser une évolution, voire une révolution des techniques de conception de sites web et de l'usage de l'Internet . Le Web 2.0 représente l'évolution du web et de ses usages vers plus de simplicité, une fois la phase d’expansion initiale dépassée. Cette évolution se caractérise par exemple par une convergence des médias, soutenue par l'évolution de infrastructures informatiques, logicielles et réseaux. Les exemples souvent cités pour illustrer le Web 2.0 sont les sites sociaux. Ces sites sociaux permettent à de nombreux utilisateurs de s'exprimer en utilisant les messageries instantanées, les photos, les vidéos, etc. Le Web 2.0 reste pour beaucoup de gens un concept flou qui oscille entre mythe et réalité.
Web 3.0 : Voir "web sémantique".
Web caché : Voir "Web invisible".
Web des données : Voir "web sémantique".
web intelligent : Voir "web sémantique".
Web invisible : Le web invisible représente l'ensemble les ressources disponibles sur Internet et inaccessibles par le biais des moteurs de recherche. Il s'agit la plupart du temps des contenus accessibles uniquement en interrogeant par requête une base de données, des banques de données, des bibliothèques.., ce que ne peut pas faire un moteur de recherche en principe. Pour être consultés, ces contenus exigent par exemple de remplir un formulaire ou de s'abonner à un service gratuit ou payant (documentations techniques de cabinets d’avocats, études de services de consommateurs, articles de journaux en ligne, etc.). A une époque, on estimait que les moteurs de recherche n'indexaient que 10% du Web, ce qui est gigantesque et peu à la fois.
Web profond : Voir "Web invisible".
Web sémantique : Concept encore flou pour l'internaute lambda, le web sémantique est censé symboliser l'évolution du web actuel. Le Web sémantique est un concept évoqué par Tim Berners Lee dès 1994. Il a été concrétisé par le W3C en 2001. Il vise à permettre aux ordinateurs et moteurs de recherche de donner un sens aux informations qui jusqu'alors étaient simplement stockées et affichées aux internautes via des pages web. En d’autres termes, le web actuel est fait pour les êtres humains et pas pour les ordinateurs. Les êtres humains comprennent le sens d'un document web. En revanche, les moteurs de recherche risquent de comprendre de moins en moins le sens des documents à cause de l'explosion de la taille des informations et de leur complexité de traitement. Le risque est donc que les résultats fournis par les moteurs de recherche soient de moins en moins pertinents. Le but du web sémantique est donc d’associer des définitions universelles aux données afin qu'elles soient comprises automatiquement, de manière uniforme par n'importe quel machine ou moteur de recherche, quel que soit le contexte. Ainsi, les machines seront capables de comprendre toutes seules des informations et d’afficher les résultats les plus riches possibles suite à une requête. Afin de faciliter cette évolution, des standards ont été définis : RDFa, Microdonnées, Microformats, etc. et, plus récemment, Schema.org, norme définie conjointement par Google, Yahoo et Bing.
web-réputation : Voir e-réputation.
Webmarketing : Le Webmarketing désigne l'ensemble des techniques marketing appliquées au Web. Un bon référencement dans les moteurs de recherche est un élément important du Webmarketing. Il permet d’attirer des clients potentiels vers les sites institutionnels ou vers les sites marchands, de développer une image de marque ou de fidéliser les clients existants. Le référencement naturel fait partie des techniques de web marketing peu couteuses et très rentables. Les bénéfices d'un référencement naturel sont à long terme si le site référencé fait l'objet d'un suivi et d'un entretien de son référencement par un professionnel.
Webmaster : Le webmaster est un terme anglais désignant la personne qui s'occupe de la conception, du développement, de l'administration et de la mise à jour technique ou éditoriale d'un site Internet . En Français, il est recommandé d'utiliser le mot "webmestre". Certains webmaster sont même chargés du choix de l'hébergement du site ou de son référencement. en revanche, les métiers de référencement et de webmaster demandant des expériences et compétences différentes, mieux vaut confier le référencement naturel de votre site à un expert du référencement qui ne fait que cela.
Webmastering : L'art de concevoir, développer, administrer et entretenir un site web.
WebMestre : Voir "Webmaster".
websem : Voir "web sémantique".
Webzine : Un Webzine est l'équivalent d'un magazine papier mais adapté au web. Le mot "webzine" est un terme anglais constitué de "web" et de la contraction de mot "magazine" (et de "fanzine" selon certaines définitions). Les webzines sont des magazines en ligne qui traitent sujets particuliers ou généralistes : courant musical, cinématographique, artistique, automobile, sportif, etc.
White Hat : Terme anglais tiré de l'Argot de la sécurité informatique et appliqué au référencement. Le White Hat qualifie les techniques SEO qui sont acceptées par les moteurs de recherche. Il s'agit des "bonnes pratiques" à appliquer pour améliorer le référencement d'un site web. Cette expression s'oppose à l'expression Black Hat qui désigne les techniques frauduleuses, employées pour tromper les moteurs de recherche sur la qualité réel d'un site web (Spamdexing).
Widget : Le mot Widget et la contraction des mots Windows (fenêtre) et Gadget. Il s'agit d'une petite application qui permet d'obtenir des informations sur la météo, l'actualité, la bourse ou de lancer des petits programmes comme des jeux ou des traducteurs. Les widgets sont facilement accessibles : ils sont généralement placés dans un bureau virtuel ou dans une page web.
Wiki : Un Wiki est un document informatique dont le contenu est modifiable par les utilisateurs. Les informations proposées par le Wiki sont le fruit d'un travail collaboratif entre les gestionnaires et les utilisateurs. Les Wikis sont accessibles en réseau : Internet pour les Wikis les plus larges, réseaux privés pour les Wikis les plus ciblés.
World Wide Web Consortium : Voir "W3C".
Nordnet