Connexion Internet Sécurité Site Internet Nom de domaine
Toute l'actualité En vidéo Météo
Nos produits
Aller à l'accueil
Connexion Internet
Sécurité
Site Internet
Création de site internet
Nom de domaine
Actualités
Aller à l'accueil Toute l'actualité
En vidéo
Météo
Blog
Assistance
Un conseiller vous répond au

3420
(appel non surtaxé)

Lexique
.
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
Gestionnaire de communauté : Voir "community manager".
Google Bombing : Technique permettant de détourner l'un des critères de classement de Google pour faire monter artificiellement et rapidement une page dans les résultats de ce moteur de recherche sur un mot clé déterminé. Cette technique est surtout utilisée comme mesure de sanction affligée à un site qui a déplu à une communauté de webmasters ou d'éditeurs de site. En effet, le mot clé associé au site visé est souvent péjoratif ou moqueur. Par exemple, des webmasters peuvent essayer de faire ressortir un site sur la requête "escroc", afin de dénoncer les pratiques frauduleuses de ce site. L'opération pour être réussie doit être parfaitement coordonnée et impliquer des centaines, voire des milliers de sites complices de la manœuvre.
Google Dance : La Google dance (phénomène qui n'existerait plus) correspondait à une période mensuelle ou les positionnements des sites web étaient fortement perturbées dans les résultats de Google. Ces perturbations qui pouvaient durer de quelques heures à quelques jours, étaient liées aux mises à jour des bases de données de Google. Ces mises à jour donnaient lieu à des suppressions massives de pages considérées comme obsolètes ou dénuées d'intérêt. En contrepartie, Google intégrait dans ses bases de données de nouvelles pages qui avaient été créées depuis la précédente mise à jour ou que Google considérait comme plus intéressantes que celles supprimées. A chaque mise à jour des index, les positions des sites pouvaient s’effondrer puis remonter en l’espace de quelques jours. C'est cette variation forte des positions qui a été appelé "Google Dance". Google a annoncé la fin de la Google Dance en 2004.
Google Insight : Outil statistique en ligne de Google équivalent à un autre de ses outils, Google Trends.
Google Maps : Google Maps est un service gratuit de cartographie en ligne proposé par la société Google. Google Maps vous permet de retrouver une adresse, de définir un itinéraire… Les résultats de Google Maps sont de plus en plus mêlés aux résultats classiques lorsque vous effectuez une requête locale (exemple : "restaurant paris").
Google Suggest : Fonctionnalité du moteur de recherche Google consistant à proposer les expressions les plus recherchées au fur et à mesure que l'internaute tape sa requête. Il s'agit donc d'une fonctionnalité d’aide à la recherche. Elle vous permet d’affiner votre requête en temps réel afin d'obtenir les réponses les plus pertinentes rapidement.
Google Trends : Outil statistique en ligne permettant de connaître la fréquence à laquelle un terme a été tapé dans le moteur de recherche Google, avec la possibilité de visualiser ces données par région et par langue et sur longue période (depuis 2004 en France). Cet outil est utile par exemple pour voir les tendances de requêtes, les évolutions des mots clés, les saisonnalités. Cet outil peut par exemple permettre de voir à quel moment un terme comme "ipad" ou "iphone" a commencé à être saisi par les internautes.
Google+ : Google+ est le réseau social lancé par Google en 2011 pour tenter de contrecarrer les dominations de Facebook et Twitter. Le réseau social Google+ a été lancé en France fin juin 2011 après l'échec des précédentes tentatives de Google dans le domaine des réseaux sociaux (exemple de Buzz en 2010 ou Wave). Trois semaines après son lancement, Google+ comptait déjà plus de 20 millions de comptes ouverts à travers le monde. En août 2011, le projet Google+ était toujours en phase de test. L'un des éléments de différenciation mis en avant par Google+ par rapport à Facebook, c'est la possibilité de créer des cercles d’amis (vrais amis, collègues, famille, connaissances...). Ces cercles, comme dans la vraie vie, n'ont pas vocation à se croiser ou à interagir. Ainsi, avec Google+, les internautes sont censés mieux contrôler les informations qu'ils diffusent sur le leur compte, contrairement à Facebook ou une information publiée est diffusée à l'ensemble de ses contacts sans distinction.
Nordnet