Connexion Internet Sécurité Site Internet Nom de domaine
Toute l'actualité En vidéo Météo
Nos produits
Aller à l'accueil
Connexion Internet
Sécurité
Site Internet
Création de site internet
Nom de domaine
Actualités
Aller à l'accueil Toute l'actualité
En vidéo
Météo
Blog
Assistance
Un conseiller vous répond au

3420
(appel non surtaxé)

Un an après : premier bilan de Connect’Ecoles, l’Internet par satellite pour l’école rurale

Il y a un an jour pour jour était lancé à Aurillac le projet pilote « Connect’Écoles : l’Internet par satellite pour l’école rurale ». Aujourd’hui, les partenaires signataires de l’opération - l’Association des Maires Ruraux de France (AMRF), Orange, sa filiale spécialisée dans l’accès Internet par satellite Nordnet et Eutelsat, premier opérateur européen de satellites - reviennent dans le Cantal à l’occasion du 8ème forum RuraliTIC pour dresser un premier bilan, très positif, de cette initiative.

A ce jour déployé dans plus des deux tiers des communes sélectionnées, pour être utilisé par un total de 26 classes allant de la petite section au CM2, Connect’Écoles a rencontré un vif succès auprès des élus et enseignants impliqués dans le projet. Les écoles ont ainsi pu bénéficier d’une solution d’accès à Internet haut débit par satellite pendant six mois, à des débits jusqu’à 20 Mbps en réception et 6 Mbps en émission, via le satellite KA-SAT opéré par Eutelsat. 91 % des enseignants ont estimé la rapidité de connexion très performante. Le volume, la fluidité et l’usage multipostes ont particulièrement été remarqués et appréciés par les professeurs des écoles.

La première phase d’évaluation du dispositif révèle que Connect’Écoles a permis à des écoles rurales, qui pour moitié ne connaissaient pas la technologie Internet par satellite ou n’en avaient pas une bonne image, de découvrir les atouts de cette solution. 87 % des usages liés à cette solution ont été à vocation pédagogique : visite virtuelle du musée du Louvre et de la grotte de Lascaux, utilisation d’un logiciel en ligne de mathématiques pour travailler le calcul, recherche de chorégraphies originales pour animer le spectacle de fin d’année, etc. Les usages - multiples - développés au cours de cette expérimentation ont contribué à enrichir l’ensemble des matières enseignées. Cette diversité témoigne d’une véritable intégration des nouvelles technologies au projet éducatif, rendue possible par la connexion par satellite. Les enseignants ont également su tirer parti de cette connexion pour optimiser leur emploi du temps, en procédant aux formalités administratives - 13% des usages liés à la connexion - directement depuis l’école, alors que neuf enseignants interrogés sur dix étaient auparavant obligés de se déplacer en mairie ou d’effectuer ces démarches depuis leur propre domicile.

Les résultats de cette première vague d’évaluation de l’opération montrent également que plus des trois-quarts des municipalités interrogées ont, à la demande des écoles, décidé de souscrire la prolongation des services Internet par satellite, preuve s’il en est du succès de l’initiative. Pour bon nombre de ces communes, c’est aussi offrir un nouveau service aux citoyens : l’Internet par satellite.
Connect’Écoles se poursuit jusqu’à la fin 2013 pour les sept autres établissements sélectionnés par l’AMRF et en cours d’équipement, pour atteindre l’objectif d’une école pilote connectée par région de France métropolitaine.

Commentant l’engagement de l’AMRF sur ce projet, son président, Vanik Berberian, a déclaré: « Connect’Écoles s’inscrit dans notre volonté de faire de l’accès au haut débit des territoires ruraux une priorité nationale, pour faire en sorte que les écoles de ces territoires puissent accéder aux outils numériques au même titre que les écoles des territoires urbains. Cette initiative rejoint également les objectifs du gouvernement de faire entrer toutes les écoles de France métropolitaine dans l’ère du numérique. Fleur Pellerin, notre ministre de l’Economie numérique et des PME, a annoncé en juin dernier que le gouvernement travaillait pour l’automne 2013 à une offre satellite spécifique labellisée « France Très Haut Débit » pour les écoles qui ne seront pas, à court terme, concernées par le raccordement filaire. Nous soutenons cette décision qui accélère la montée en débit pour les écoles. »

Nordnet